Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis le 21 octobre 2013, l'activité de la maternité de Dourdan est suspendue par décision de l'Agence Régionale de la Santé, suite à de graves dysfonctionnements révélés par cette agence.

A ce jour, malgré tous les efforts mis en œuvre par l'établissement (recrutement de personnel, achat de matériel,...), la maternité n'est toujours pas ré-ouverte bien qu'elle réponde pleinement aux exigences de la Haute Autorité de Santé.

Cette fermeture oblige chaque jour les futures mamans de se rendre sur les hôpitaux d'Etampes, Arpajon ou Rambouillet, entrainant, ainsi, de nombreuses interrogations sur leur prise en charge sans parler des risques engendrés par la distance.

Ce n'est un secret pour personne dans le milieu médical que de nombreux hôpitaux de proximité sont menacés de fermeture car ces derniers ne seraient pas assez rentables financièrement et ne répondraient pas à des priorités purement comptables.

Le maintien de la fermeture de la maternité de Dourdan n'est qu'une étape avant la fermeture définitive de tout le centre hospitalier.

Ce samedi 30 novembre, le personnel de l'hôpital de Dourdan était dans la rue afin de sensibiliser les dourdannais. Toute la classe politique locale avait répondu présente à leur invitation ainsi que Mr POUZOL, député PS de la circonscription et Mr MARLIN, député-maire UMP d'Etampes.

Le Front National de l'Essonne dénonce la récupération de ce mouvement par Mr POUZOL et par Mr MARLIN qui viennent soutenir les dourdannais alors que c'est leur politique qui est la cause de cette désertification médicale.

Le Front National de l'Essonne, faisant de la ruralité un axe majeur de sa campagne, a donc évidemment apporté tout son soutien au personnel hospitalier face à ce marasme économique local. Il était important que nous soyons du cortège.

L'hôpital de DOURDAN étant le plus gros employeur du canton, sa disparition aura des conséquences irréversibles pour toute l'économie de ce bassin.

A l'heure où le commerce de proximité est en souffrance face à la concurrence déloyale des grands groupes, à l'heure où le service public dans les zones rurales n'est plus que l'ombre de lui-même, nous ne pouvons que nous interroger sur le futur.

Alors que l'île de France connaît une croissance démographique importante, force est de constater que cette politique de désertification du service public sera préjudiciable à tous les franciliens. 

Il était donc important que nous soyons présents dans ce cortège, puis sur le marché où nous avons pu que constater que le Front National est de plus en plus plébiscité par les français reconnaissants que nous sommes la seule et vraie alternative au pouvoir en place.

DOURDAN n'étant que le début d'un vaste plan de fermeture hospitalière qui précédera celle d'Arpajon, il était normal que Mr Alain BUFFLE, tête de liste Arpajon Bleu Marine, ainsi que son équipe soient à nos côtés, à l'heure où le service réanimation de l'hôpital de l'Arpajonnais est en péril pour les mêmes raisons économiques.

Les futurs élus du Front National et du Rassemblement Bleu Marine auront à cœur de préserver l'activité du service public dans toutes les zones. Nous ne pouvons tolérer, à l'heure où les ménages sont étranglés par une imposition de plus en plus lourde, de laisser une partie de la population privée de toute administration et de l’accès aux soins.

 

François HELIE

Secrétaire de la 3°circonscription

 

Fermeture programmée du CHU de Dourdan :  vers une désertification médicale et économique
Fermeture programmée du CHU de Dourdan :  vers une désertification médicale et économique

Partager cet article

Repost 0