Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des faits d’une extrême gravité se sont déroulés ce week-end dans le département de l’Essonne. Dans la ville de Grigny tout d’abord, où des bandes de racailles ont tendu des guet-apens aux policiers de la BAC qui patrouillaient dans le quartier de la Grande-Borne.

Samedi soir, ce sont à coup de pavés et de cocktails Molotov, que les délinquants ont poursuivi les fonctionnaires de police. Ceux-ci ont été sauvés in extremis par l’arrivée fortuite d’un escadron de gendarmerie.

Dimanche vers 19h, un groupe d’une trentaine de racailles attaquaient dans le même quartier, un autre équipage de policiers à coup de barres de fer et de cocktail Molotov. A Montgeron, un autre groupe affrontait dans l’après midi, des policiers qui tentaient d’interpeller le conducteur d’une moto volée.

Ces actes d’une violence inouïe à l’égard des forces de l’ordre démontrent que ces délinquants sont aujourd’hui dans une logique d’affrontement direct avec les policiers. Si par chance aucun blessé n’est à déplorer, le bilan aurait pu être bien plus lourd devant la détermination et la sauvagerie de ces délinquants.

A quelques kilomètres de la circonscription de Valls, il est désormais clair que ces délinquants ont déclaré la guerre aux institutions de la République et à ses représentants. Face à un tel déchainement de violence, que ne pourront contenir ni les coups de menton de Valls et encore moins l’extrême passivité du fantomatique Cazeneuve, il est nécessaire de réarmer moralement et matériellement les forces de l’ordre pour qu’elles n’aient plus à subir ce type d’attaques. Seuls le Front National et Marine Le Pen sont aujourd’hui en capacité de rétablir l’ordre républicain dans tous les territoires de notre pays.

 

Audrey Guibert, 

Secrétaire Départementale du Front National de l'Essonne

Scènes de guerre civile en Essonne

Partager cet article

Repost 0