Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, le département de l'Essonne a été le théâtre de violences urbaines : 26 voitures incendiées, 41 feux de poubelle recensés, nombreux jets de projectiles ayant endommagés des camions de pompiers, échauffourées, plusieurs cocktails Molotov ont été lancés contre le commissariat des Ulis par une quarantaine de délinquants. Des pompiers ont même été victimes ce week-end de tirs de feux d’artifice à Epinay-sous-Sénart, Evry et les Ulis. 

 

Un climat d'insécurité se propage dans le département de l’Essonne et les actes de délinquance à l’encontre des forces de l’ordre et des pompiers se multiplient. Les racailles jouissant d’un sentiment d’impunité souhaitent démontrer par la violence qu’ils ont pris le contrôle de pans entiers du département. 

 

Les pouvoirs publics, prisonniers de leurs dogmes laxistes, sont guidés par un aveuglement idéologique et une politique de soumission perpétuelle face à une délinquance qui ne cesse de prendre de l'ampleur dans ce département et privilégieront encore une fois le renoncement plutôt qu'une politique de fermeté envers les délinquants. 

 

Il faut au contraire mener une politique courageuse pour s'attaquer aux racines du mal de l'insécurité qui gangrène ce département et arrêter avec cet angélisme qui prévaut très souvent à gauche mais aussi à l'ex-UMP préférant les gesticulations et l'enfumage électoraliste. 

 

Seul, le Front National propose d'instaurer une politique de tolérance zéro sur l'ensemble du territoire national à l'encontre des racailles qui imposent leurs lois et défient celles de la République française. Nous devons également aggraver les peines pour les personnes coupables de violences verbales ou physiques contre les forces de l'ordre et les pompiers. Notre soutien est total à l’égard des policiers et des pompiers du département dont leur mission est de protéger nos concitoyens de la banalisation de l’ultra-violence. 

 

Audrey Guibert, 

Secrétaire départementale du Front National de l'Essonne 

En marge du 14 juillet, face au désengagement de l’Etat, l’Essonne devient le terrain de jeux privilégié des racailles ! 

Partager cet article

Repost 0