Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un article du Parisien Essonne met en exergue dans son édition de ce matin, l'effroyable diminution de 15,8% des effectifs de police en seulement six ans dans le département qui a donc perdu 252 policiers entre 2009 et 2015.  (Voici l’évolution des effectifs de police entre 2009 et 2015 dans quelques villes de l’Essonne devenues pourtant le théâtre de nombreux délits et de violences  : Arpajon : -12,6%, Corbeil-Essonnes : -22,7%, Evry : -23,7, Juvisy-sur-Orge : -22%, Sainte-Geneviève-des-Bois : -23,8%, Savigny-sur-Orge : -11,8%).

Contrairement à la délinquance en Essonne qui ne recule pas, l'hémorragie des effectifs de police bat son plein, alors que nous constatons tous les jours la multiplication des actes de délinquance de plus en plus violents et répétés.

Comme en témoigne malheureusement l’actualité : commissariat des Ulis pris d’assaut par une quarantaine d’individus armés de cocktails Molotov pour la plupart mineurs, des policiers victimes de tirs de mortiers et d’artifices, jets de projectiles récurrents à l’égard des policiers dans les zones urbaines sensibles, explosion des émeutes dans les zones de non-droit (Grand-Vaux à Savigny-sur-Orge, les Tarterêts à Corbeil-Essonnes, Les Pyramides à Evry-Courcouronnes, etc…), les vols et braquages à main armée, ainsi que les cambriolages qui ne cessent d’augmenter.

Cette baisse drastique et continue des effectifs de police, ainsi que l’augmentation des atteintes à l'intégrité physique et morale à l’encontre des forces de l'ordre ne semblent pas ébranler la petite caste au pouvoir. Aucune réaction significative du gouvernement qui privilégie comme à son habitude le dogme ravageur du gaucho-laxisme et laisse cette situation s’envenimer.

Manuel Valls, Premier ministre est responsable de cette situation dramatique tout comme le gouvernement précédent qui a supprimé 13 000 postes de policiers et de gendarmes. Sans oublier Christiane Taubira, garde des Sceaux qui n'hésite pas à manifester plus de compassion pour les racailles que pour les victimes, et contribue très largement à laisser prospérer un sentiment d’impunité chez les délinquants qui contrôlent désormais des quartiers entiers de notre département. 

La situation des policiers est plus qu'alarmante tant au niveau des moyens humains et matériels qui sont très insuffisamment déployés pour juguler cette délinquance qui sévit dans notre département. Les policiers sont envoyés en première ligne parfois au péril de leurs vies pour assurer la sécurité de nos compatriotes. Il convient de leur donner de véritables moyens pour lutter contre l'insécurité. 

A ce titre, le Front National de l’Essonne demande au gouvernement de prendre toutes ses responsabilités en renforçant de manière urgente les moyens humains et matériels de la police dans le département de l’Essonne. Les forces de l’ordre doivent plus que jamais être soutenues dans l’exercice de leurs fonctions. 

Audrey Guibert,


Secrétaire départementale du Front National  de l’Essonne

 

 

 

 

Baisse des effectifs de police en Essonne, arrêtons l’hémorragie !

Partager cet article

Repost 0