Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


M. le Préfet de l’Essonne

Préfecture de l’Essonne

Boulevard de France

91000 Evry

 

 

Nanterre, le 11/03/2016

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous avons appris qu'un policier avait encore été délibérément percuté par une voiture mardi soir à Linas et grièvement blessé par deux malfaiteurs toujours en cavale. La voiture a été retrouvée par la suite carbonisée à Leuville. Il a été recensé en seulement quatre mois, sept tentatives d’homicides volontaires du même genre contre des policiers : Athis-Mons, Courcouronnes, Brunoy, Arpajon, Epinay-sur-Orge, Ris-Orangis et Linas. Les délinquants utilisent délibérément leur voiture comme une arme qui devient un permis de tuer des policiers. Le département de l'Essonne fait face à la montée exponentielle des actes de délinquance toujours plus exacerbés et sauvages à l'encontre des représentants de l'autorité de l'Etat qui assurent notre sécurité dans des conditions toujours plus difficiles, précaires et déplorables.

Plusieurs tentatives d’assassinat à l’encontre des forces de l’ordre, ont été déplorées et continuent leur macabre progression ces derniers mois en Essonne. Les fonctionnaires de police sont mis à rude épreuve, et depuis les attentats terroristes, ils sont très largement sollicités avec des moyens matériels devenus dérisoires, obsolètes et vieillissants comparés notamment aux armes de guerre utilisées par le grand banditisme, les terroristes et par les délinquants issus de certains quartiers, véritables zones de non-droit et qui n’hésitent plus à tendre des guets-apens aux forces de l’ordre.

Les policiers qui sont en première ligne sur le terrain sont devenus des cibles privilégiées des délinquants de plus en plus jeunes et violents. La sécurité des Français et des policiers ne doit pas être sacrifiée sur l’autel des restrictions budgétaires, et pâtir de la déliquescence de l’autorité de l’Etat. Alors qu’ils agissent pour assurer la sécurité de nos concitoyens et qu’ils s’engagent au péril de leur intégrité physique, les policiers sont confrontés à une justice ultra laxiste, dévastatrice qui instaure la culture de l’excuse permanente qui défait et anéantit leur travail.

Cette compassion institutionnalisée à l’égard des délinquants et criminels qui jouissent d’un sentiment d’impunité, provoque une surenchère incontrôlée des agressions verbales et physiques à l’encontre des policiers qui engendre de véritables drames. Le nombre de suicides est en hausse alarmante chez les gardiens de la paix, abandonnés à eux-mêmes par les autorités publiques. Cet angélisme pénal et ces conditions de travail indignes doivent cesser. Notre République ne peut pas tolérer ces agressions contre nos forces de l’ordre.

Monsieur le Préfet, nous vous demandons de vous saisir de cette situation préoccupante et d’alerter Monsieur Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, de l’urgence de renforcer immédiatement les moyens humains et matériels alloués aux forces de l'ordre dans le département de l’Essonne. Enfin, il est également nécessaire que vous plaidiez auprès des autorités publiques pour une aggravation des peines prononcées contre les personnes coupables de délits et crimes envers les représentants de l’autorité de l’État et pour l’instauration de la présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre agissant dans l’exercice de leurs fonctions en étendant à la police les dispositions déjà existantes pour la gendarmerie.

En vous remerciant par avance de votre bienveillante attention et dans l’attente d’une réponse de votre part,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments les plus distingués.

 

Audrey Guibert,

Secrétaire départementale du Front National de l’Essonne,

Conseillère régionale d’Île-de-France,

Conseillère municipale de Savigny-sur-Orge

Lettre au Préfet de l'Essonne suite aux tentatives d’assassinat à l’encontre des forces de l’ordre dans le département : soutenons les Policiers !

Partager cet article

Repost 0