Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après huit années de guerre en Algérie, sont signés les accords d’Evian le 18 mars 1962 par lesquels est conclu le « cessez-le-feu » entre les parties à compter du 19 mars 1962.

Comme chaque année, dans les communes LRPS de la 4ème circonscription, on célèbre cette défaite à l’image de François Hollande, premier président français à la commémorer ; même François Mitterrand s’y était toujours refusé.

En fait, ce « cessez-le-feu » n’a été respecté que par la France, FLN et ALN commettant des centaines d’exactions. Il y a eu plus de morts et disparus chez les harkis et les pieds-noirs après le 19 mars 1962 que durant toute la guerre d’Algérie !!! Ainsi le 20 mars 1962, dix-huit soldats français sont tués et trois sont blessés. Dans la foulée, 90 soldats ont disparu et 239 ont été faits prisonniers et ne sont jamais revenus. Jusqu’à l’indépendance, le 5 juillet 1962, il y a eu plus de 5 000 enlèvements de civils, des milliers de pieds-noirs assassinés et des dizaines de milliers de harkis massacrés. Le 5 juillet 1962, jour des massacres de Oran, 3 000 femmes et hommes civils furent enlevés ou assassinés et l’on dénombrera 15 000 harkis suppliciés à mort.

Ainsi, cet accord du 18 mars 1962 n’a acté qu’une défaite et le « cessez-le- feu » du 19 mars 1962 n’est qu’une vue de l’esprit compte tenu de tous les carnages commis par le FLN et l’ALN après cette date.

Pour ces raisons, commémorer le 19 mars 1962 constitue un déni de l’histoire et une trahison de plus envers nos frères harkis et pieds-noirs.

Nous laissons donc, à Epinay-sur-Orge comme dans toutes les autres communes de notre circonscription, la responsabilité aux élus LRPS d'avoir participé à cette infâme trahison. Si cela ne les dérange pas de tenir une double posture électoraliste et indigne consistant à condamner ces commémorations par l’intermédiaire de leur « administrateur » de parti Nicolas Sarkozy, tout en les célébrant dans les communes tenues par les élus LR, soit.

Quant à nous, nous préférons, une fois encore, rester tête haute et mains propres !

Pierre SERVOLE

Adjoint de la 4ème circonscription

Pied-noir !

Pourquoi nous n’avons pas participé pas aux commémorations du 19 mars

Partager cet article

Repost 0