Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de Wallerand de Saint Just président du groupe FN-IDFBleuMarine au conseil régional d’île-de-France, et d’Audrey Guibert, conseillère régionale, membre de la commission « transports » et du STIF

Les victimes de l’accident ferroviaire de Brétigny et leurs familles sont reçues aujourd’hui pour la première fois par la justice afin de prendre connaissance du rapport d’enquête sur cette catastrophe ayant couté la vie à 7 personnes le 12 juillet 2013.

Le dossier d’instruction est accablant pour la SNCF et pour les choix politiques effectués depuis des décennies en Île-de-France responsables de la dégradation criminelle du réseau ferré francilien.

L’implication de la SNCF est bien entendu mise en cause quand apparaissent des défauts de maintenance et un personnel insuffisamment formé. Mais la SNCF ne saurait être la seule incriminée quand l’enquête prouve que le défaut de conception de l’infrastructure de Brétigny était connu depuis des lustres mais n’a jamais été corrigé faute de moyens financiers. Ce que démontre l’instruction, c’est que le développement des voies a été privilégié au détriment de l’entretien de l’existant alors même que le trafic était en augmentation constante. C’est précisément ce que dénonce depuis des années le Front National.

La culpabilité ici est bien politique : Une politique irresponsable, toujours plus préoccupée de visibilité électorale que de la sécurité des franciliens. Une nouvelle ligne, ça se voit, on s’en attribue le mérite, c’est payant électoralement. La rénovation d’un aiguillage, c’est beaucoup moins spectaculaire. Les morts de Brétigny viennent pourtant nous le rappeler, en cette période de grandes difficultés financières, il est impératif, en Île-de-France, de reporter les grands projets pharaoniques et de consacrer leurs moyens à la rénovation plus qu’urgente du réseau ferré actuel. Si cette politique de bon sens, que seul porte aujourd’hui le Front National, n’est pas appliquée rapidement, il ne restera plus qu’à attendre le prochain Brétigny, il est inévitable.

Partager cet article

Repost 0