Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sitôt nommé, sitôt agressé. Le Parisien nous apprend dans son édition du 11 juillet 2009 que jeudi soir, Luc Adnot, membre de la délégation spéciale qui doit administrer la ville jusqu'à la prochaine élection municipale, s'est fait agressé au sortir d'une réunion rue Gustave-Courbet.

La question est bien sûr de savoir si c'est l'administrateur de la ville qui était visé, ou une simple victime lambda. "Cela aurait pu arriver à n’importe qui. Personne ne savait avant d’aller à cette réunion qui j’étais. Il s’agit purement d’un vol crapuleux", a affirmé Luc Adnot au Parisien. Mais selon le journal, les avis sont partagés à ce sujet. "Une vingtaine de personnes assistaient à la réunion. Certains sont persuadés que l’homme, assez reconnaissable, a été suivi", enchaîne Le Parisien.

Cette agression, qui a eu lieu à 20 h, soit en plein jour, est symbolique du niveau d'insécurité qui règne aux Tarterêts. C'est peut-être ce qui manque à la plupart des élus de Corbeil-Essonnes, le contact avec la réalité de la situation dans ces quartiers.
Tag(s) : #Lu dans la presse

Partager cet article

Repost 0