Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Villiers retourne à l'UMP, et Nicolas Dupont-Aignan dont la légitimité à parler sur les questions nationales reste encore à prouver raille celui qu'il appelle encore "Philippe", comme s'ils faisaient parti de la même famille (l'UMP peut-être ?). (lien)

"Cette décision attriste toutes celles et tous ceux qui, même s’ils ne partageaient pas les convictions de Philippe, lui reconnaissaient une certaine constance. Comment le président du MPF peut-il désormais soutenir un Président de la République dont il a contesté récemment les principales décisions (Traité de Lisbonne, retour dans l’OTAN, etc, etc…) ?", se demande ainsi Dupont-Aignan. La volonté peut-être de conserver tout simplement le Conseil Général de Vendée dans son escarcelle ?

"Ceux qui, lors des élections européennes, me reprochaient de ne pas faire alliance avec Philippe de Villiers, comprennent donc aujourd’hui pourquoi j’étais si méfiant. Je connaissais en effet les contacts réguliers entre Philippe de Villiers et l’Elysée et je me doutais bien qu’un jour ou l’autre cela finirait ainsi. Je ne voulais pas participer à une énième trahison de nos électeurs", a même le culot d'ajouter le député-maire de Yerres.

Une trahison que les patriotes du Front National avaient annoncé depuis des années. Soutenu par la majorité dans son département, Villiers n'était qu'un pantin agité dans les médias à l'occasion des grandes échéances électorales pour siphonner des voix au seul parti qui défende les Français, le Front National.

Devant le score ridicule du MPF aux dernières européennes, l'Elysée a décidé de changer sa stratégie. Villiers rentre dans le rang et son nouveau pantin ne sera personne d'autre que... Dupont-Aignan Nicolas. Qui peut oser déclarer que celui-ci ne bénéficie pas du soutien de l'UMP quant aux élections municipales et législatives, celui-ci, qui se déclare indépendant n'a pas face à lui de candidats officiels de la majorité. Pourquoi cela ? Parce que c'est tout simplement lui le candidat de cette majorité. Et lui aussi trahira, tout comme Villiers vient de le faire.

Et si Dupont-Aignan déclare que "beaucoup de cadres du MPF nous ont déjà rejoints ou s’apprêtent à le faire. J’ai demandé à toutes nos fédérations de les accueillir à bras ouverts". Cela ne durera qu'un temps ceux-ci se rendront vite compte que Villiers-Dupont-Aignan c'est bonnet-blanc et blanc-bonnet.

Il n'y a qu'un parti qui depuis plus de 30 ans dénonce les gravissimes problèmes auxquels doivent faire face la France et les Français, c'est le Front National.

 
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0