Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La page 2 de l'hebdomadaire essonnien est, en ces temps de campagne électorale, un modèle de tout ce qu'il faut éviter de faire et devrait être pris en modèle dans les écoles de journalisme. Dans l'édition du 13 août 2009, l'article revient sur la visite de Serge Dassault sur le marché de la place du Comte Haymon.

Celui qui est le propriétaire de l'hebdomadaire n'est pourtant pas candidat... non le candidat adoubé par Dassault est Jean-Pierre Bechter le PDG de ce même journal. Et il semble bien que cet article ait pour unique but de pallier le manque, pour ne pas dire l'absence, de notoriété de ce dernier dans la ville.

Vraisemblablement il ne fait d'ailleurs rien pour y remédier. Seul Dassault, qui sera son futur directeur de cabinet en cas de victoire, était dans la ville pour faire campagne. Et vraisemblablement le journal se désintéresse également de la carrière politique de son PDG. Pas un mot sur les ambitions de ce dernier pour l'échéance électorale à venir.

Bref, un article qui ne sert à rien, sauf à nous faire croire que Dassault est à l'écoute des Corbeil-Essonnois et que Bechter "est quelqu'un de très bien", selon le même Dassault.

Corbeil-Essonnes n'aurait-elle pas à un vrai débat contradictoire sur son futur dans la presse locale ?
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0