Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours prompts à dénoncer les injustices et à faire preuve de solidarité avec n'importe qui, les derniers représentants du communisme français moribond sautent sur toutes les occasions pour s'attirer de nouveaux électeur quitte à importer sur notre territoire national le conflit du moyen-orient. 

Ainsi Bruno Piriou (conseiller général de Corbeil-Ouest et vice président du Conseil Général de l'Essonne) nous annonce fièrement sur son blog la venue de Fadwa Barghouti à l'espace ville des Tarterêts, épouse de Marwan Barghouti en prison en Israël, pour présenter l'ouvrage de celui-ci intitulé "La promesse". "Condamné le 24 mai 2004 cinq fois à la prison à vie et assorti d’une peine de sûreté de quarante ans, le dirigeant du Fatah et député palestinien pour la Cisjordanie est le symbole de la lutte contre l’occupation mais aussi du dialogue et de la paix", croit bon de préciser Bruno Piriou.

Rappelons tout de même à Bruno Piriou que Marwan Barghouti, qui était le leader de Tanzim la branche armée du Fatah (voir la fiche wikipedia ici), bien connue pour l'organisation d'attentats suicide sur le territoire d'Israël, des attentats suicides menés très souvent par des palestiniens plus jeunes ou des femmes pour ne pas éveiller de soupçons auprès des services de sécurité hébreux.

Barghouti a donc été condamné le 6 juin 2004 à 5 fois la perpétuité assorti d'une peine de sureté de 40 ans pour avoir autorisé et organisé des attaques terroristes sur le territoire d'Israël. Pas vraiment un acte de résistance donc, mais une volonté barbare de tuer à tout prix. Israël lui a malgré tout offert un procès civil contradictoire auquel les victimes de Barghouti n'ont pas eu droit (lire la biographie wikipedia de Barghouti ici). 

Rappelons donc ici le nom des victimes qui ont trouvé la mort dans les attentats pour lesquels Barghouti a été condamné: Yoela Chen, assassinée à la station d'essence de Givat Ze’ev, le prêtre orthodoxe grec Georgios Tsibouktzakis, qui a été assassiné à Maale Adumim, Yosef Havi, Eliyahu Dahan et l'officiel de police Salim Barichat, assassiné dans l'attaque terroriste du restaurant Sea FoodMarket de Tel Aviv. Que Bruno Piriou viennent affirmer sur leurs tombes que Barghouti est un symbole "du dialogue et de la paix".

"Soutenir Marwan Barghouti, c’est soutenir la dignité et la justice", ose même affirmer Bruno Piriou. A-t-il conscience de tout celà ou est-il vraiment prêt à tout par simple clientélisme électoral ?

Le Front National de l'Essonne s'inquiète de ce genre d'attitude d'élus irresponsables qui mène à la montée du communautarisme sur notre territoire national et nuit à la cohésion de la Nation.
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0