Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est ce que laisse sous-entendre une brève parue dans l'édition du Parisien d'aujourd'hui. L'association Paroles de femme a en effet profité de la journée des associations de la ville de Massy pour lâcher symboliquement 300 colombes porteuses de messages d'espoir pour les femmes afin de "sensibiliser le maximum de gens aux violences faites aux femmes", souligne la président de l'association Evelyne Mespoulhès.

Le quotidien nous apprend également que dans le cadre de cette lutte l'association se rend essentiellement dans "les maisons de quartiers" (tiens donc...) et dans les établissements scolaires (...). Les maisons de quartiers de nos villes auraient elles un public particulier plus à même d'être coupable de violences aux femme ? Certaines valeurs de respect du sexe faible ne seraient pas transmises à certains enfants aujourd'hui en France ?

Quelle surprise pour les militants du Front National qui comme tous nos compatriotes peuvent témoigner des valeurs de tolérance et de paix véhiculées par la diversité qui compose tous nos quartiers.

(source
Tag(s) : #Lu dans la presse

Partager cet article

Repost 0