Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fnjniquelafrance5xiCommuniqué du Front National de la Jeunesse de l’Essonne

Samedi 21 novembre,  vers 23 heures, un affrontement a eu lieu entre deux bandes rivales issues des quartiers de Ris-Orangis et d’Evry. Cette violente bagarre s’est tenue à la gare de Ris-Orangis. Les deux bandes qui se sont opposées, sont déjà connues des services de police pour des rixes similaires. 17 jeunes, âgés entre 18 et 21 ans ont été interpellés suite à la violence des mots, des gestes et après la dégradation d’un train qui stationnait à cette gare.

La ville d’Evry est aux mains du socialiste Emmanuel Valls, ancien conseiller du cabinet de communication de Lionel Jospin. Valls, lors d’une interview donnée le 29 Août 2010 au journal 20 minutes, dit « réunir les capacités pour être président de la république ». Nous constatons en revanche son incapacité à éradiquer la délinquance juvénile et l’échec patent en matière de sécurité du Maire socialiste, dépassé par l’explosion de la délinquance juvénile. Evry, est une ville fondamentalement écrasée par la délinquance, une ville dont 50 % des logements sont sociaux. Le nombre de délinquants juvéniles a augmenté de manière exponentielle dans cette ville, la plus jeune de France dont l’âge moyen est de 26 ans. Nous pouvons relever également  que les délits et crimes sont commis par une majorité de jeunes issus de l’immigration. Les zones de non-droit se multiplient dans cette ville où les bandes ethniques font régner leurs lois tribales.

La délinquance juvénile prend de l’ampleur en France. Le nombre de mineurs délinquants a plus que doublé en une vingtaine d’année, plus de 118 % entre 1990 et 2009. Bien entendu, la délinquance se développe chez les jeunes filles dont les infractions de violences volontaires ont connu une progression de 97,5 % entre 2004 et 2009.

Le Front National de la Jeunesse de l’Essonne demande que le gouvernement prenne des dispositions suffisantes pour éradiquer cette délinquance de plus en plus précoce. Des mesures radicales doivent être prises : la première et la plus simple, consisterait à faire appliquer la loi, que les décisions de justice soient enfin appliquées et exécutées, et enfin abaisser l’âge de la responsabilité pénale des mineurs.

Audrey,
secrétaire départementale du FNJ Essonnefnjniquelafrance5xi

Tag(s) : #Insécurité

Partager cet article

Repost 0