Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, conseiller aux Affaires sociales, à la Famille et aux Handicaps

« Le mépris des hommes est fréquent chez les politiques, mais confidentiel » disait André Malraux…

Affirmation toujours d’actualité, à ce détail près qu’avec le gouvernement de Nicolas Sarkozy, le mépris du peuple n’a plus rien de confidentiel : il s’affiche clairement.

Un quatrième jour de carence supplémentaire pour les arrêts maladie dans le privé équivaut pour un smicard à une perte de 200€ nets par mois, soit 1/5 de son salaire ! Cette cruelle pénalité supplémentaire se trompe une fois de plus de cible en s’attaquant désormais aux malades et souvent aux plus démunis.

Marie-Christine Arnautu, conseiller aux Affaires sociales de Marine Le Pen, rappelle que dans un souci de justice sociale, le délai de carence pour les arrêts maladie ne doit pas dépasser deux jours, tant dans le public que dans le privé.

Par ailleurs, l’économie escomptée par le gouvernement de 200 millions € n’est rien à côté de celle de 15 milliards € prônée par Marine Le Pen, consistant à éradiquer la fraude sociale.


C’est aux vrais tricheurs qu’il faut s’en prendre et non faire payer à tous, et notamment aux plus pauvres, l’échec dramatique d’une politique qui refuse de lutter contre la fraude.

Source : Nations Presse Info

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0