Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappelez-vous, c’était le 16 janvier 2011, Xavier Dugoin, dans une parodie de démocratie à la mode nord-coréenne, faisait élire son fils, Jean-Philippe Dugoin-Clément à la tête de la ville de Mennecy.

Un an plus tard, le 07 janvier 2012, Claude Vazquez, Maire de Grigny et l’un des derniers représentants du Parti Communiste en Essonne annonçait sa démission et présentait dans un même mouvement de mimétisme autocratique qu’à Mennecy, son successeur à la tête de la mairie. Comme à Mennecy, les citoyens ne seront pas consultés pour désigner leur futur maire.

encouleurFeignant d’ignorer la désaffection croissante dont ils font l’objet de la part de nos concitoyens, se traduisant par une abstention record aux dernières élections cantonales de mars 2011 (74,09% d’abstentions et 26,88% de votes blancs ou nuls au 2nd tour dans le canton de Grigny), les représentants de la petite caste politique essonnienne préfèrent se coopter entre eux, plutôt que de présenter leur bilan aux citoyens essonniens. Symbole dramatique de la politique de la ville menée alternativement par la droite et la gauche au pouvoir depuis 40 ans, Grigny est aujourd’hui un condensé des maux que subit notre pays : endettement catastrophique provoqué par une municipalité incompétente, hausse insupportable des impôts locaux, chômage de masse, insécurité quotidienne, immigration incontrôlée.

Le Front National de l’Essonne invite tous les essonniens à exprimer leur rejet de telles pratiques indignes de la démocratie française, en se tournant massivement le 22 avril 2012, vers la candidate du peuple : Marine Le Pen.

 

Audrey Guibert

Chargée de mission du Front National de l'Essonne 

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0