Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’école des Myrtilles de Mennecy ne portera finalement pas le nom de l’ex-ministre. Le maire, qui avait validé ce baptême, dénonce une « polémique nauséabonde aux relents antisémites ».

Benjamin Jérôme

 en personne est intervenue pour demander à la municipalité de Mennecy d’abandonner son projet. Demande entendue. Le maire (UMP), Jean-Philippe Dugoin, renonce finalement à changer le nom de l’école des Myrtilles pour le transformer en école des Myrtilles-Simone-Veil. Cette décision, qui a fait l’objet d’un courrier remis hier aux parents d’élèves, conclut trois semaines de vive polémique dans la commune.

Rue Philippe-Séguin, conservatoire municipal Joël-Monier (du nom de l’ancien maire)… Depuis son arrivée à la tête de Mennecy en janvier dernier, Jean-Philippe Dugoin baptise à la chaîne. Cette fois, la municipalité vPourtant, le changement de nom, adopté par le conseil du 17 juin, suscite une levée de boucliers à Mennecy. C’est que l’école existe sous le nom des Myrtilles depuis plus de trente ans. Beaucoup reprochent encore à la mairie d’avoir pris sa décision dans son coin. Le conseil d’école se prononce contre le changement de nom. Une pétition circule auprès des parents d’élèves et des riverains.

La mairie dit avoir reçu des e-mails virulents
« Nous avons énormément de respect pour Simone Veil, son œuvre et son engagement, lance Christian Richomme, élu d’opposition PS et parent d’élève. Mais toutes les écoles de Mennecy portent le nom de leur quartier. Pourquoi imposer un nom en catimini? » Le Front national s’en mêle aussi, avec un tract qui dénonce une « hallucinante parodie de démocratie ». « Jean-Philippe Dugoin s’est comporté comme un véritable autocrate », tacle Audrey Guibert, la patronne départementale du FN. Mais ce n’est pas tout. La mairie dit avoir reçu des e-mails virulents aux connotations antisémites ou anti-avortements. Jean-Philippe Dugoin pointe une « polémique nauséabonde aux relents antisémites ». « A 83 ans, Simone Veil ne mérite pas ça », regrette le maire.

Dans un premier temps, Simone Veil avait accepté de donner son nom à cette école de Mennecy. « C’est avec plaisir que j’accepte cet honneur », écrivait-elle dans un courrier en date du 9 juin. Informée de la bronca en cours, notamment par l’opposition de gauche, l’ancienne ministre a fait volte-face dans un courrier du 27 juin : « Ne souhaitant pas faire l’objet d’une polémique au sein de Mennecy, je vous prie de ne pas dénommer l’école des Myrtilles de mon nom. »

Source : Le Parisien Essonne 


Tag(s) : #Lu dans la presse

Partager cet article

Repost 0