Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un communiqué du 21 mars après les résultats du second tour des élections régionales, Nicolas Dupont-Aignan tête de liste de Debout la République en Ile-de-France et député-maire de la ville de Yerres en Essonne, appelle au sursaut de la droite républicaine. Une droite dans laquelle il englobe bien évidemment son groupuscule et l'UMP.

Cette déclaration est un aveu. Celui que Nicolas Dupont-Aignan n'a jamais quitté en effet le parti majoritaire. Si l'opposition de NDA face au Président Sarkozy est bien réelle, elle n'est que personnelle. Sur les idées il n'y a pas d'opposition entre DLR et l'UMP.

Autrement dit les électeurs qui lui ont apporté leurs suffrages ont été bernés, floués, TRAHIS ! Leur vote, confirmé par les consignes du CNI (l'alliée de DLR au niveau national) demandant de voter UMP au second tour, n'était en rien un vote de contestation face au gouvernement.

Ce vote n'a servi qu'à affaiblir le véritable opposant, celui qui rassemble le peuple, tous les petits et les sans-grades, autrement dit le Front National. Triste successeur dans le rôle du sous-marin de l'UMP de feu Philippe de Villiers, mort politiquement depuis la dernière présidentielle, NDA finira de la même façon, comme un baron local ayant été manoeuvré pour empêcher le peuple Français de reprendre la main.

Le Front National de l'Essonne fera tout ce qu'il peut pour, localement, enrayer les basses manoeuvres de ce politichien comme les autres. 
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0