Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au mus-eCe samedi 10 décembre, tandis que notre fédération tenait sa réunion politique dans un lieu privé, avait lieu un autre événement, beaucoup moins patriotique : « Une  journée pour les droits de l’homme aux Ulis ». Lire entre les lignes : une journée pour la promotion de la subversion migratoire et une journée pour les droits de l’Homme étranger. Le Français en est-il un, un homme ?

Quand on lit le programme, on peut se poser légitimement la question, étant donné qu’il se trouve nettement exclu des sujets qui ont retenu l’attention des organisateurs. 

A cet égard, il est intéressant de relever qui ils sont : le Conseil des résidents étrangers de la ville des Ulis. Oui, on ne rêve pas, on a confié à une structure communautaire le soin de parler droits de l’Homme. Il est aussi instructif de révéler où se joue toute cette triste farce : à la médiathèque François-Mitterrand et au cinéma Jacques-Prévert, donc des sites publics, communaux. Sur le site d’Essonne-info, on peut lire le contenu : « un programme alliant débat, projection de film et restitution d’ateliers posera les questions de migration et de droits. (…) Selon Soulé Ngaide, chargé de mission aux Ulis sur le Conseil des résidents étrangers, cette initiative vise à « parler des apports de l’immigration dans les politiques d’aujourd’hui ». Tout est dit, on parlera des droits de l’Homme pour le moins d’une manière originale et sous un angle (très) réducteur… Chacun peut se faire une idée en lisant ceci : http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/17021/une-journee-pour-les-droits-de-lhomme-aux-ulis.

Relevons entre autre le Débat « La politique d’immigration en France, xénophobie d’État ? » à 17h30. Curieux cette réponse dans cette question… Les organisateurs daignent-ils donner à la France le droit de réguler, de choisir son immigration ? Un gouvernement français peut-il encore mener une politique d’immigration ? Nous, au Front, on se passera de leur autorisation…
Le Front National tient ici à dénoncer une volonté de la part de la municipalité des Ulis, socialiste, de permettre à quelques uns de biaiser le débat sur les droits de l’homme (et donc les questions d’accès au droit, d’éducation, de parentalité et de jeunesse, ainsi que le logement et l’aménagement), pour les réduire aux seuls droits discriminants de l’étranger. Nous entendons révéler au grand jour ce bourrage de crâne idéologique visant à promouvoir une immigration sans fin. Parce que nous considérons que les Français ont aussi des droits, que nous voulons d’ailleurs prioritaires, ce qui est légitime pour des nationaux (et non l’inverse).

Pour rappel : Terra Nova se définit sur son site internet comme « un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques  innovantes, en France et en Europe. » En réalité, c’est un laboratoire politique qui a fait de la France son cobaye et qui vise à la destruction de tous les piliers civilisationnels de la France et de l’Europe pour arriver à un système mondialisé de type totalitaire.

 
Pierre Guillermain, secrétaire de la 5e circonscription de l’Essonne

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0