Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Installés sur la route qui mène à la prison de Fleury-Mérogis, des militants du FN de l'Essonne ont distribué ce matin des tracts auprès du personnel pénitentiaire, dénonçant la violence dont sont victimes les surveillants.

Violence en prison: "aucune limite"

Entre 06H00 et 07H30, à l'heure où les surveillants de la nuit rentrent et où ceux du matin arrivent, une vingtaine de militants de la section départementale du FN, installés au milieu de la route, ont distribué des tracts. "Les délinquants et les voyous font régner la loi et la terreur dans les prisons françaises", indique ce tract, tiré à plus de 2.000 exemplaires.

"Ce que nous évoquons depuis plusieurs années, les surveillants de prison le vivent au quotidien: l'insécurité, la délinquance de plus en plus violente. Il n'y a aucune limite", a précisé Steeve Briois, secrétaire général du Front National, qui s'était joint aux militants essonniens. "Ils font partie des gens déçus par l'inaction de Sarkozy, par la non mise en oeuvre de ses belles promesses", a-t-il ajouté.

Créer 40.000 places de prison

"Quand ils sont atteints verbalement, physiquement, la justice ne suit pas. Il y a un malaise dans les prisons, une baisse de moral", a souligné Audrey Guibert, secrétaire départementale du FN dans l'Essonne. "Le FN propose de créer 40.000 places de prison, d'expulser les détenus étrangers vers leur pays d'origine, et de stopper l'hémorragie des effectifs de surveillants pénitentiaires. Sur le long terme, il faudra également sanctuariser les logements de fonction des surveillants pénitentiaires", a-t-elle détaillé.

Marine Le Pen propose également "de sanctionner durement tout acte de violence physique et verbale des détenus (et) d'interdire toute forme de revendications communautaires", précise le tract.

Source : Le Figaro

Tag(s) : #Lu dans la presse

Partager cet article

Repost 0