Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GFAprès s’en être pris à la police et aux bus, la racaille de la Grande Borne s’en prend cette fois-ci aux journalistes. Une journaliste de RMC a été agressée dimanche et, mardi matin, une équipe de France 3 Ile-de-France a été molestée par des individus cagoulés et armés de barres de fer.

Le Front National de l’Essonne apporte son soutien aux victimes entravées dans l’exercice de leur métier.

Les vrais gardiens de la cité refusent que l’on brise – ne serait-ce qu’un tant soit peu - la loi du silence sur l’état réel de ce quartier gangrené par une tribalisation rampante et une violence qui dépasse tout entendement.

Une république digne de ce nom n’aurait jamais permis l’instauration d’une zone de non droit telle que celle-ci. Mais la République a été sapée dans ses fondements par nos dirigeants successifs (avec la passivité bienveillante de la municipalité communiste) en laissant l’Etat reculer alors qu’il aurait dû être fort – à la Grande Borne plus qu’ailleurs – pour ensuite fermer les yeux sur un pourrissement prévisible.

Grigny est l’exemple même de ce que nous ne voulons plus : un naufrage financier doublé d’un naufrage sécuritaire, conséquences d'une politique communisante, laxiste, clientéliste et immigrationniste depuis tant d'années.

Pour rétablir l’Etat de droit à Grigny et ailleurs, le Front National imposera des mesures fortes :

  • Donner des ordres aux forces de l’ordre de mettre fin à l’impunité insolente des divers voyous et caïds
  • Prononcer des peines promptes et incompressibles dès le moindre délit
  • Rétablir la progressivité des peines
  • Proposer au peuple par référendum de rétablir la peine de mort pour les crimes les plus odieux
  • Ramener l’immigration à un seuil acceptable et gérable de 10000 entrées par an
  • Expulser les délinquants étrangers

 

Gaël Fouilleul

Secrétaire de la 10ème circonscription du Front National de l'Essonne

Tag(s) : #Insécurité

Partager cet article

Repost 0