Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

 

Suite à la découverte du titre et du sommaire du « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 ce lundi 9 mai, Marine Le Pen, Présidente du Front National, a décidé de ne pas participer à l’émission de Benoît Duquesne. Plusieurs raisons justifient ce choix.

Le titre d’abord, « La tentation de l’extrême droite », ne peut en aucun cas s’appliquer à ce qui est censé être le thème principal de l’émission du jour, à savoir la montée du Front National dans les urnes et les sondages, et les changements induits par la nouvelle présidence du mouvement.

Marine Le Pen a, à de nombreuses reprises, fait savoir qu’elle refusait qu’on associe le terme « extrême droite » au Front National dans la mesure où cela assimile son parti à des mouvances politiques avec lesquelles elle n’entretient aucun rapport.

La volonté évidente d’amalgame déjà révélée par ce titre désolant est confirmée par le sommaire scandaleux de l’émission. Celui-ci juxtapose trois reportages, dont le dernier est consacré au phénomène des skinheads et autres néofascistes. Il n’existe aucun lien, ni humain, ni idéologique, entre le Front National et ces groupuscules dépeints dans le reportage au travers d’un crime particulièrement abject à savoir l’assassinat précédé d’actes de tortures commis par des criminels sur fond de chants nazis. Le fait de traiter dans une même émission des sujets aussi différents démontre la tentative de manipulation de l’opinion à laquelle tente de se livrer l’équipe de « Complément d’enquête ».

Le service juridique du Front National examinera attentivement le contenu des différents reportages et poursuivra devant les tribunaux si sont commis à son égard des diffamations y compris par insinuation. L’époque de la manipulation médiatique sur le Front National est révolue. Plus aucune de ces tentatives grotesques et inacceptables du point de vue de la déontologie journalistique ne laissera le Front National et sa présidente dans l’indifférence ou l’inaction.

Marine Le Pen attire enfin l’attention du public et des instances de contrôle de l’audiovisuel sur le fait que l’émission « Complément d’enquête » est diffusée sur le service public, financé sur fonds publics. Elle condamne très fermement le fait que le service public utilise impunément l’argent des contribuables pour mener une entreprise délibérée de discrédit politique d’un parti d’opposition.

Source : http://www.nationspresse.info/

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0