Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est en présence du Sous-préfet de Palaiseau, M. Daniel Barnier, qu’a eu lieu le mardi 8 décembre 2009 le fameux débat réunissant moins d’une centaine de personnes parmi lesquelles une quinzaine de Maires.

 

Pour ma part, je fus agréablement surpris de pouvoir intervenir autant que je le désirais et sur tous les sujets.

 

Annonçant d’emblée que j’étais Tête de liste du Front National aux élections régionales de mars 2010, j’ai martelé qu’au Front National nous préférons parler de l’identité française en précisant que la France n’était pas née en 1789 ni en 1880 lorsque la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » s’est inscrite au fronton de nos édifices publics.

 

J’ai indiqué aussi que l’identité française s’hérite de ses traditions familiales d’abord, donc par le droit du sang, le sang reçu par ses parents, mais aussi le droit du sang versé pour la défense de la France !

 

À la surprise générale, sous quelques applaudissements timides, j’ai insisté en m’adressant au Sous-préfet sur le fait qu’ouvrir un débat sur l’identité de la Nation nécessite de poser d’abord la question de la citoyenneté française en précisant que cette citoyenneté perdra toute sa valeur si nos gouvernants continuent à la distribuer au tout venant.

 

C’est pourquoi j’ai toujours soutenu au Front National mon opposition catégorique à toute forme de binationalité ou de plurinationalité, car l’idée même de se prévaloir de plusieurs nationalités retire tout contenu à la notion même de citoyenneté.

 

Ensuite, j’ai demandé respectueusement à nos compatriotes Français musulmans que leur priorité ne soit pas la construction de mosquée, mais la construction d’écoles, de crèches, de gymnases, de médecins en adhérant sincèrement et loyalement à nos valeurs nationales et qu’ils n’oublient pas que si la majorité des jeunes dans les quartiers difficiles sont au chômage, le Front National, lui, n’est pas au pouvoir. Alors, qui est responsable ?

 

Enfin, de conclure en regardant dans les yeux le Sous-préfet et en lui demandant si ces débats vont déboucher sur des lois ou des décrets ou si M. Sarkozy a voulu simplement donner du pain et des jeux à nos compatriotes pour amuser la galerie.

 

Farid SMAHI,

Tête de liste FN dans l’Essonne lors des élections régionales de mars 2010

Membre du Bureau Politique du Front National depuis 1998

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0