Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

non_a_l_islamisme_lepenpaca2010-com.pngA Corbeil-Essonnes, une association islamique dénommée Association France Plurielle, souhaite créer une école primaire et un collège privés musulmans, sur un modèle identique au seul établissement de ce type existant dans l’académie de Versailles, l’institut de formation de Saint-Quentin en Yvelines. 

 

Cet établissement avait organisé un sondage à l’attention des parents d’élèves souhaitant inscrire leurs enfants dans ce type d’établissement (voir le sondage sur le site de l’établissement : http://www.ifsqy.org/Bilan_questionnaires.pdf ).

Parmi les questions posées aux parents, figurait celle-ci : Quelles sont les deux matières optionnelles que vous souhaiteriez voir enseignées dans cet établissement ? Les réponses furent les suivantes : La connaissance de l'islam à 90,5%, la langue arabe à 90% et la connaissance des autres religions à 7,2% !!!!!!

 

L’Association France Plurielle à l’origine du projet à Corbeil est loin d’être une association purement culturelle, à l’esprit de tolérance et d’ouverture, telle qu’elle l’affirme dans ses statuts. Celle-ci a organisé ce week-end (du 06 au 08 mai) une série de débats sur le thème « l’Islam et la science ». Parmi les intervenants, figurait entre autres, Tariq Ramadan, bien connu en France pour tenir un double langage, notamment à l’occasion de prises de positions particulièrement controversées sur la place des femmes, l’antisémitisme ou l’homosexualité.

Intervenait également à l’occasion de ce débat, Safwat Hegazy, membre des Frères musulmans égyptiens, dont le nom figure parmi une liste de 18 personnes interdits de séjour en Grande-Bretagne pour incitation à la haine et soutient aux idées extrémistes.  http://www.ikhwanweb.com/article.php?id=20075

 

Le Front National de l’Essonne exige que la plus grande attention soit portée à tout projet d’enseignement religieux et s’opposera à tout projet d’école communautaire islamique ne s’inscrivant pas dans le strict respect de la loi de 1905.

Le Front National de l’Essonne réclame l’application rigoureuse de l’article 35 de la loi de 1905 qui stipule que : « Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s'exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l'exécution des lois ou aux actes légaux de l'autorité publique, ou s'il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s'en sera rendu coupable sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d'une sédition, révolte ou guerre civile. »

 

Audrey Guibert Chargée de mission du Front National de l'Essonne

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :