Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'affaire est révélée par le Canard Enchaîné dans sa dernière livraison. Pour payer la coûteuse patinoire de noël de sa commune, Longjumeau (Essonne), la ministre de l'Ecologie et des Transports est allée faire la manche, parfois de manière insistante, dans des sociétés sous la coupe de son propre ministère.

La ville de Longjumeau (Essonne) s'apprête à offrir à ses administrés quatre semaines de glisse sur une patinoire de plein air installée au coeur de la ville. Comme à chaque noël. Opération coûteuse (116.000 euros) pour une commune qui n'a pas forcément les moyens de ses ambitions. Mais le bonheur des 21.000 Longjumellois n'a pas de prix. Surtout à quelques mois d'un scrutin présidentiel, diront les mauvaises langues.

En pareille circonstance, les élus n'hésitent pas à demander à des entreprises privées d'apporter leur obole à l'opération, en échange de quoi le mécène dispose quelques banderoles à son effigie sur le lieu de la manifestation.
Exercice auquel s'est livrée, comme chaque année, la ministre de l'Ecologie et des Transports : dans un courrier adressé à quelques entreprises, Nathalie Kosciusko-Morizet soutient l'appel à la générosité lancé par le Comité des fêtes de Longjumeau.


Mais la singularité de la démarche de NKM réside dans le choix des entreprises auxquelles elle a écrit : RATP, Aéroports de Paris (ADP) : des sociétés sous la coupe... du ministère de l'Ecologie et des Transports.
Difficile pour leurs patrons de ne pas obtempérer, surtout quand la ministre soutient : "Votre participation financière est essentielle à la mise en place de ce projet".


ADP a signé sans broncher un chèque de 10.000 euros, et ce pour la troisième année consécutive, croit savoir le
 Canard. La RATP 1.500 euros.


Source : France Info

Tag(s) : #Lu dans la presse

Partager cet article

Repost 0