Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans titreA l’heure où le gouvernement refuse de venir en aide à notre industrie nationale (Florange, PSA, Pétroplus, etc.), laisse faire les délocalisations et abandonne les PME/PMI, que la France compte 5 millions de chômeurs et a perdu 500 000 emplois industriels depuis 2007, les militants de la 10ème circonscription sont allés convaincre les génovéfains qu’il est temps de lancer enfin la vraie bataille pour l’emploi !

La préoccupation première du Front National est de restaurer la prospérité économique de la France et de favoriser le retour de la croissance, condition indispensable au plein-emploi !

Il faut donc réarmer notre pays face à la mondialisation et le protéger de la concurrence internationale déloyale exercée par des pays d’Afrique et d’Asie. Depuis 30 ans, UMP et PS ont livré la France à la mondialisation sauvage.

Il faut aussi un Etat qui sait où il va et où sont ses priorités ! Qui peut comprendre, quand le gouvernement se plaint que les caisses sont vides, qu’il finance à hauteur de 100 millions d’euros l’installation d’un centre d’appels multi-services… au Maroc ! Un gouvernement qui achète étranger pour ses entreprises publiques ou bien encore équipe la Police nationale en voitures américaines ! Cette situation est scandaleuse !


Le Front National propose :

  • La mise en place d’un protectionnisme intelligent aux frontières. Taxer les produits étrangers plus fortement que les produits français pour favoriser la production nationale.
  • Voter une loi « achetons français ! » pour réserver les marchés publics aux entreprises nationales ! (Comme cela existe déjà aux Etats-Unis).
  • Priorité aux PME/PMI, premières créatrices d’emplois dans notre pays, qui doivent payer moins d’impôts que les multinationales (impôt sur les sociétés plus juste).
  • Un Etat-stratège qui fixe les grands axes de notre politique économique et aide au développement des filières d’avenir et des secteurs stratégiques (industrie lourde, énergie, armement, aéronautique, spatial, etc.). Un Etat qui dans le même temps protège l’activité des entrepreneurs, des artisans et des petits commerçants.
  •  Tirer les leçons de l’échec absolu de l’euro par le retour progressif à une monnaie nationale qui dopera notre compétitivité (en 2011 l’euro était responsable d’un déficit commercial de 70 milliards) et restaurera notre souveraineté budgétaire face à l’Europe de Bruxelles.

 

Gaël Fouilleul

Secrétaire 10ème circonscription de l’Essonne

Tag(s) : #Sur le terrain

Partager cet article

Repost 0