Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jusqu'où iront-ils ? La violence continue de gangréner un peu plus chaque jour notre société et une nouvelle étape a été franchie hier matin à l'agence Pôle Emploi de Sainte-Geneviève-des-Bois. 

Un atelier d'information ayant attrait aux métiers du social se déroulait à l'agence, lorsqu'aux alentours de 10 heures un "jeune chômeur" comme le décrit le Parisien, âgé de 25 ans arrive pour y participer. Problème, il a 45 minutes de retard, l'entrée à cet atelier lui est donc refusée (fort logiquement... la ponctualité n'est-elle pas une qualité professionnelle essentielle ?). 

Guillaume le responsable de l'agence le reçoit dans son bureau pour tenter de le calmer. Erreur grave, puisque seul face à lui le "jeune" commence à le rouer de coups. Il aura fallu l'intervention de collègue du responsable d'agence et d'allocataires pour libérer l'agent du Pôle Emploi. Au total, ce sont près d'une cinquantaine de témoins qui ont assisté à cette agression gratuite.

"Quand je suis entré dans le bureau, Guillaume était au sol et l'autre le rouait de coups de pied et de poing au ventre et au visage", raconte l'une des collègues de l'agent. Hospitalisé, celui-ci s'est vu prescrire 4 jours d'incapacité totale de travail. 

Cette situation n'est cependant pas ponctuelle, elle ressemble de très près au quotidien des agents et c'est bel et bien l'information la plus effrayante qui ressort de cet article. Les employés de l'agence ont utilisé leur droit de retrait, dénonçant "les injures à répétition, les menaces, le ton méprisant et les gestes déplacés" qui sont leur "lot quotidien". Cette agression, "c'est le reflet de ce que nous vivons tous les jours", commentent-ils.

Le Front National de l'Essonne n'a pas de mot pour exprimer son indignation face à cette situation. En attaquant ces agents, c'est bien l'Etat et son autorité que l'on attaque. A quand une véritable politique d'autorité et de justice mettant enfin les agresseurs sur le banc des accusés et non plus sur celui des victimes ? Jamais la misère sociale ne peut excuser la violence.

Par la voix de son secrétaire départemental Farid SMAHI, le Front National essonnien exprime donc son soutien aux agents de Pôle Emploi de Sainte-Geneviève-des-Bois mais aussi de toute l'Essonne qui sont nombreux à devoir effectuer leur mission dans des conditions bien souvent indignes.

(source
Tag(s) : #Insécurité

Partager cet article

Repost 0