Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

radar.pngLe gouvernement a cédé une fois de plus, aux sirènes de la politique de « l’effet d’annonce ». Face à la hausse de la mortalité sur les routes de France, le gouvernement  pour se donner l’impression d’agir, supprime les panneaux indicateurs de radar fixe, sans aucune concertation et sans qu’aucune étude n’ait été réalisée sur l’intérêt d’une telle mesure.

Loin de chercher à agir sur les causes réelles de la mortalité routière, le gouvernement cherche avant tout à se renflouer. Voilà une manne facile d’accès, dans laquelle tomberont de nombreux automobilistes. Il faut rappeler que l’Essonne est l’un des 3 départements où les automobilistes se font le plus flasher en France. Ainsi, les cabines se déclenchent 30 fois plus en Essonne que dans l’Aveyron.

Ce racket organisé ne permettra pas de sauver des vies mais permettra sans doute, d’appauvrir les plus modestes d’entre nous, tout ceux, habitants les zones rurales ou mal desservies par les transports en commun (encore trop peu nombreux en Essonne), obligés d’utiliser leur véhicule pour travailler et se déplacer.

Les mesures les plus efficaces en matière de sécurité routière seraient d’agir concrètement sur l’état des routes qui ne cessent de se dégrader depuis le désengagement de l’Etat, favoriser la sécurisation innovante des véhicules, accroître la présence des gendarmes et policiers sur le terrain, qui au-delà du côté dissuasif reconnu par tous, ne sont pas que des machines à verbaliser et peuvent assurer des missions de sensibilisation.

Le gouvernement devrait s’attaquer aux vrais délinquants routiers et aux passe-droits encore trop nombreux, tel celui dont bénéficia Jean-Philippe Dugoin-Clément, le 2 mars 2006. L’actuel maire « héréditaire » de Mennecy, était alors le directeur général des services de la mairie de Montereau et s’était fait arrêter par la maréchaussée roulant à 132 km/h sur une route limitée à 90 km/h. Le Canard Enchainé (du 12 avril 2006) nous rappelle que si l’intéressé avait vu son véhicule immobilisé et son permis de conduire suspendu, celui-ci retrouva 24h plus tard le permis et la voiture grâce à ses amitiés ministérielles…

A l’instar de Marine Le Pen, le Front National de l’Essonne appelle le gouvernement à plus de discernement et à l’arrêt de la persécution des automobilistes.

Signez la pétition en ligne - Racket des automobilistes : Ras le bol - http://www.frontnational.com/?page_id=5783

 

Audrey Guibert, Chargée de mission du Front National de l’Essonne

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :