Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inauguration de la permanence du FN 91 à Savigny sur Orge : Conférence de presse d'Audrey Guibert, SD FN 91

Vidéo de la conférence de presse d'inauguration de la permanence départementale du Front National de l'Essonne

Ci-dessous discours d'Audrey Guibert, Secrétaire Départementale du Front National de l'Essonne

Mes chers amis,

Je tenais à vous remercier de votre présence parmi nous pour l’inauguration de notre toute nouvelle permanence à Savigny sur Orge, 4ème ville la plus importante de notre département.

Je salue également chaleureusement, Bruno Gollnisch, Député Européen, Conseiller Régional Rhône-Alpes, Président de l’Alliance Européenne des Mouvements Nationaux, figure emblématique de notre mouvement, de sa présence exceptionnelle à nos côtés.

C’est donc avec un immense plaisir que je partage avec vous ce moment qui se veut à la fois convivial et solennel.

En effet, c’est une étape primordiale pour le Front National de l’Essonne, car rappelons-le, nous n’avions plus de permanence départementale depuis la scission Mégrétiste de 1998.

Nous avons connu depuis plusieurs années, une ascension fulgurante qui témoigne que, la Vague Bleu Marine a pris une ampleur sans précèdent, venant, ainsi déferler avec énergie dans notre département.

Les résultats électoraux que nous avons obtenus à l’occasion des dernières échéances électorales, notamment cantonales, présidentielles et législatives, sont les prémisses de l’ancrage des idées nationales dans notre département.

Notre permanence départementale sera un formidable levier de performance permettant de poursuivre cet élan et d’être à la hauteur de nos ambitions.

Les militants et sympathisants du Front National de l’Essonne ont contribué bénévolement à mener à son terme l’ensemble des travaux d’aménagement de notre permanence, et nous pouvons les féliciter.

Comme vous pouvez le constater, ce travail d'équipe est indéniablement un élément de réussite. Nous avons entièrement réaménagé ce local d’une superficie de 90 m², formidable vitrine pour notre mouvement.

Cette permanence permettra de rencontrer nos concitoyens et nous pourrons ainsi rendre la parole aux invisibles si souvent malmenés par le gouvernement Hollande qui poursuit la sombre politique d’austérité de Sarkozy.

Nous souhaitons incarner la voix de ceux que nos élites délaissent en utilisant notamment des sujets de diversion pour occulter leur incompétence notoire.

L’heure est donc à la détermination pour faire triompher nos idées et nos valeurs !

Les prochaines échéances électorales seront capitales et constituent un enjeu absolu pour l’avenir de nos villes et villages de l’Essonne !

Nous devons être présents dans les villes où il y a une réelle attente, attente qui s’est fait connaître et entendre lors des élections précédentes. Nous devons représenter ces essonniens qui nous ont fait confiance et qui se sont largement exprimés dans les urnes. Nous les défendrons notamment dans les conseils municipaux afin de faire entendre leur voix.

Des personnalités politiques locales souhaitent d’ailleurs nous rencontrer pour mener avec nous un projet commun pour défendre leurs villes ou villages afin que ces communes ne se transforment pas en petites baronnies locales, véritable terreau du clientélisme servant les intérêts d’une minorité qui transgresse le pacte républicain. La corruption ne cesse de prendre de l’ampleur en Essonne.

Une récente affaire vient corroborer les soupçons de corruption en Essonne.

La société GTO, spécialisée dans les travaux publics dont l'une des actionnaires est la fille de Pierre Champion, ex-maire de Sainte-Geneviève-des-Bois et actuel Vice-président de l’agglomération du Val d’Orge en charge du développement économique, a obtenu de nombreux marchés publics dans toute l'agglomération ces dernières années. Le procureur indique qu'il a pris connaissance d'un certain nombre de faits et qu'il prendra bientôt une décision sur la suite à donner. Nous condamnons fermement ce qui s’apparente à un délit de favoritisme portant atteinte à la liberté d’autres acteurs locaux de saisir l’opportunité d’accéder aux marchés publics.

Pour la moralisation de la vie publique, il faut un renouvellement du personnel politique.

Nous nous positionnons comme une force politique de rassemblement. Des surprises pourraient alors émerger très prochainement.

Des élus au sein de différents conseils municipaux nous ont d’ores et déjà sollicités pour porter les couleurs du rassemblement bleu Marine aux prochaines élections municipales.

Je profite de cette conférence de presse pour lancer un appel en direction des élus qui se sentent trahis et pris au piège du carcan UMPS !!!

Ils peuvent nous rejoindre ! La mobilisation à nos côtés doit être totale pour s’opposer à cette gauche omnipotente dans notre département et faire barrage à cette opposition inutile de l’UMP. Les sollicitations extérieures qui nous sont faites permettront de mener des listes d’intérêt communal et patriotes. Nous sommes aujourd’hui le centre de gravité de la vie politique de notre département.

Vous savez, mes chers amis, les nombreux témoignages d’essonniens démontrent que seul le Front National peut redonner de l’espoir au peuple français.

Certains politiciens élus dans notre département, comme Eva Sas, cette bobo parisienne parachutée, Députée EELV de la 7ème circonscription, s’étonne de la montée en puissance du Front National et s’inquiète que nous puissions nous montrer ouvertement.

Elle méprise également l’ensemble des candidats du Front National de l’Essonne en nous fustigeant de candidats fantômes.

Beaucoup de personnes présentes dans notre permanence ont été des candidates et des candidats courageux, bénévoles, qui après une longue journée de travail, organisaient des opérations militantes pour aller à la rencontre des essonniens pendant les élections cantonales et législatives.

Madame SAS a la mémoire sélective.

En effet, Marine Le Pen a obtenu plus de 18% des voix, soit près de 6 millions de Français qui se sont tournés vers nous, alors qu’EELV n’a obtenu que 2 % des voix aux élections présidentielles. Ce score obtenu par EELV laissait présager une défaite de leur parti aux élections législatives, mais c’était sans compter sur le tripatouillage et les magouilles politiciennes, art dans lequel EELV excelle puisqu’ils ont un groupe à l’AN malgré ce très faible résultat obtenu aux élections présidentielles.

Eva SAS, Députée de la Nation qui est sensée représentée l’ensemble des citoyens stigmatisent alors 6 millions de nos compatriotes.

Eva Sas s’est plongée depuis le début de son mandat dans une obsession qui apparaît alors comme inappropriée vis-à-vis des français, qui s’enfonce dans une misère inouïe et qui ont de plus en plus de difficultés à boucler les fins de mois.

La Députée Eva SAS, se soumet comme ses comparses de l’UMPS aux pressions exercées une fois de plus par l’Union Européenne qui souhaite que le prix du gasoil soit aligné sur celui de l’essence.

Elle défend alors une véritable escroquerie : la fiscalité écologique. Nos compatriotes ne doivent pas payer les conséquences des mesures qui ont été mises en place par les gouvernements précédents et les constructeurs automobiles.

Madame Sas devrait plutôt être à l’écoute des concitoyens de la 7ème circonscription, circonscription qui s’enfonce inexorablement dans la violence.

Les chiffres de la direction départementale de la sécurité publique de l’Essonne sur la période 2011/2012 parlent d’eux-mêmes et sont éloquents :

* Près de 70% d’augmentation des vols avec violence à Juvisy sur Orge et Athis-Mons, 60% d’augmentation à Savigny sur Orge

* L’usage et la revente de stupéfiants a très largement augmenté : plus de 300% à Savigny sur Orge

* Les violences volontaires crapuleuses ont explosé : plus de 65% à Juvisy sur Orge, plus de 54% à Athis-Mons, plus de 41% à Savigny sur Orge

Ces chiffres démontrent que cette violence enfièvre notre département. Il y a encore quelques jours, un mineur originaire de Vigneux sur Seine comparaissait pour détention de stupéfiants. Il a été de nouveau interpellé mercredi, pour outrage et rébellion à l'encontre d'un policier qu'il a menacé de mort.

Nous devons soutenir moralement et juridiquement les forces de l’ordre dans leur travail. Ces insultes à répétition contre les policiers et gendarmes doivent être condamnées avec la plus grande fermeté. En attaquant les forces de l’ordre, c’est la République que les délinquants cherchent à atteindre.

La hausse vertigineuse des braquages dans notre département, est très inquiétante : nous pouvons citer notamment les braquages du bar tabac à Draveil, du restaurant asiatique à Saint-Germain-lès-Corbeil, du Franprix à Brunoy. L’explosion des braquages contribue à créer un climat de peur pour nos commerçants. Nous devons réaffirmer clairement le soutien à la légitime défense. Ce n’est pas aux commerçants qui se défendent contre un délinquant armé d’aller en prison.

Autre exemple flagrant du laxisme du couple, Valls/Taubira.

L’indécente clémence de la justice envers les 11 personnes qui étaient poursuivies pour avoir attaqué et détroussé les voyageurs du RER D en gare de Grigny, envoie ainsi un message de faiblesse et renforce le sentiment que les délinquants peuvent alors opérer en toute impunité.

Les décisions de justice qui ont été prononcées, ne sont pas à la hauteur des délits qui ont été commis. L’institution judiciaire prend alors une très grande responsabilité dans l’aggravation de la délinquance et la banalisation de l’ultra-violence qui sévit dans notre département.

Alors que certains parachutés parisiens viennent trouver une terre d’élection dans le département de l’Essonne, d’autres à l’exemple de Nathalie Kosciusko-Morizet quittent notre département par pure ambition politicienne, essayant de trouver à travers l’élection municipale parisienne, un futur tremplin pour assouvir leurs prétentions nationales.

Celle qui a abandonné la ville de Longjumeau en proie à une immigration massive, une augmentation et une radicalisation de la violence, un communautarisme croissant comme en témoigne les prières de rues, que j’ai déjà eu l’occasion de dénoncer lors d’une conférence de presse organisée au siège du Front National en présence de Florian Philippot, Vice-président du Front National.

Lors de cette conférence de presse, j’ai pu illustrer mes propos par des photos et une vidéo qui m’ont été transmis par un Longjumellois exaspéré par les pressions exercées par les islamistes radicaux.

Nathalie Kosciusko-Morizet avait reconnu elle-même, lors d’une interview, qu’il existait une salle de prière Salafiste à Longjumeau.

Nathalie Kosciusko-Morizet a laissé prospérer les fondamentalistes à Longjumeau et elle a été incapable de s’opposer à leurs revendications politico-religieuses.

Ces violations répétées à la laïcité, se font avec l’aval de la caste UMP de Longjumeau engagée dans une scandaleuse politique communautariste.

Le Conseil des Aînés de Longjumeau a d’ailleurs dénoncé à plusieurs reprises l’occupation illégale de la Rue Pasteur. La Mairie de Longjumeau n’a pris aucune initiative pour éradiquer cette atteinte à la laïcité.

L’héritière de Nathalie Kosciusko-Morizet au poste de Maire de Longjumeau, Sandrine Gélot Rateau, doit alors s’expliquer sur sa passivité, puisqu’elle laisse les prières de rue se développer en toute illégalité, rue Pasteur.

Un longjumellois nous a transmis hier après-midi une vidéo qui démontre que le principe même de la laïcité est bafouée et cela avec la complicité de l’héritière.

Lien vers la vidéo

Il y a un collège situé rue Pasteur. Les enfants sont-ils obligés de supporter les prêches des imams Islamistes de Longjumeau, tous les vendredis.

L’héritière est indigne de ses fonctions, car un Maire doit être garant de la laïcité.

Elle doit rendre compte à ses administrés et faire cesser les prières de rue à Longjumeau.

Dans le cas contraire, elle doit prendre ses responsabilités et démissionner de son poste de Maire.

Ces prières de rues qui se multiplient en France avec la complicité de l’UMP et du PS, ont été dénoncées avec vigueur et courage par Marine Le Pen, lors d’un discours à Lyon en 2010, qui lui vaut aujourd’hui d’être poursuivie par une association communautariste islamiste financée par le spéculateur milliardaire, Georges Soros.

Nous ne sommes pas étonnés de cette alliance objective entre les fondamentalistes islamistes et un représentant de cette caste mondialisée qui souhaitent par tous les moyens voir s’effondrer les nations.

Notre mouvement, le martèle depuis plusieurs années: nous faisons face aujourd’hui à deux totalitarismes fossoyeurs des identités nationales : l’islamisme et le mondialisme.

Le mondialisme, cette idéologie mortifère dont le bras armé est incarné par l’Union-Européenne, souhaite nous imposer notamment, l’entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l’Espace Schengen, en janvier 2014.

Notre département est déjà largement touché par cette déferlante migratoire venue des pays de l’Est et qui se traduit par la multiplication des campements de Roms en Essonne transformant une partie de notre territoire en bidonville à l’exemple de la ville de Ris-Orangis, qui a été surnommée la ville aux 7 camps.

L’installation massive et en toute illégalité des populations Roms a pour conséquence, l’accroissement de la délinquance dans notre département.

Comme en témoigne, ces affaires récentes en Essonne où un réseau de proxénètes a été démantelé.

Au cours de cette interpellation, 16 personnes avaient été arrêtées par les forces de l’ordre en février dernier dans des campements de roms et des gens du voyage, à Ris-Orangis, Corbeil-Essonnes et Quincy-sous-Sénart.

Des Roms, âgées de 25 à 50 ans, se prostituaient dans des résidences sociales et des bar-restaurants du département.

Il y a quelques jours, un affrontement d’une rare violence a eu lieu dans une rue d’Epinay-sur-Orge, entre deux bandes, l’une composée de roumains et l’autre de Tchétchènes.

Ces réseaux de nomades étrangers dans notre département participent activement au développement de la criminalité organisée. Ces ramifications sont hélas bien connues !

Les municipalités constatent dans la plupart des cas la recrudescence des méfaits engendrés par la multiplication des campements de roms.

Cependant, les Maires de certaines communes n’hésitent pas à apporter un soutien plus ou moins discret aux roms qui s’installent en toute illégalité dans leur ville, constituant un appel d’air sans précèdent.

Ainsi, des Palaisiens et les Villebonnais désabusés, nous ont contactés pour exprimer leur exaspération et leur incompréhension face au laxisme des pouvoirs publics qui laissent se détériorer une situation inacceptable pour nos concitoyens à qui on impose une cohabitation forcée :

En effet, l’ex-usine Galland qui longe les bords de l'Yvette, jouxtant Palaiseau et Villebon sur Yvette, située à quelques dizaines de mètre de maisons et d'appartements, se retrouve alors squattée, par plusieurs centaines de Roms et ce depuis plusieurs mois déjà.

Les riverains doivent faire à face à l’insalubrité et à cette inquiétante montée de l’insécurité.

Les roms qui ont pris d’assaut cette usine désaffectée ont reçu l’autorisation de la mairie de Palaiseau pour utiliser un robinet du stade et donc prélever l’eau de la ville.

De plus, 3 câbles pirates ont été raccordés par les Roms sur le réseau de distribution EDF. Malgré le fait qu’EDF a été informée de la manœuvre, aucune procédure n’a été engagée contre les roms qui bénéficient d’un traitement de faveur au détriment des essonniens.

L’augmentation des cambriolages est en partie liée à l’explosion de l’immigration et de l’installation de campements de Roms. Nous nous attacherons à mettre en avant les faiblesses des Maires qui ont laissé se développer ces campements illégaux de roms. La responsabilité des Maires peut-être recherchée et mise en avant.

Sous la pression de l’Union-Européenne, l’Etat est contraint de reloger aux frais du contribuable, les roms, alors que de nombreux ménages essonniens vivent en dessous du seuil de pauvreté et sont dans une grande précarité et détresse sociale. L’une des préoccupations majeures du Front National de l’Essonne est de restaurer la prospérité économique et de protéger nos emplois face à la concurrence internationale déloyale.

Les 49 salariés du géant pharmaceutique Merck ont tenté depuis plusieurs années de faire valoir leurs droits au tribunal des prud’hommes de Longjumeau pour dénoncer les licenciements abusifs dont ils sont victimes, alors que ce laboratoire affiche des bénéfices très importants.

L’Etat a d’ailleurs été condamné à verser 290 000€ aux 49 anciens employés pour une procédure juridictionnelle trop longue. Ces indemnités sont bien évidemment insuffisantes alors que l’on sait pertinemment que le laboratoire Merck préférait s’engraisser en investissant en Chine et aux Etats-Unis avec l'assurance d'obtenir de très juteuses retombées financières et laissant sur le « carreaux » des employés et des familles.

Le conseil général a parmi ses compétences obligatoires, l’action sociale en faveur des plus défavorisés et des plus fragiles, or nous constatons avec consternation que le président cumulard Jérôme Guedj préfère, entre deux parties de scrabble, subventionner aux frais des essonniens une propagande immigrationniste, notamment par la promotion de la journée mondiale du réfugié à Massy.

Il est également connu comme l’un des fossoyeurs de la famille traditionnelle, un chantre de l’homoparentalité qu’il n’a pas hésité à promouvoir toujours aux frais du contribuable essonnien.

Il n’a pas hésité, il y a encore quelques semaines à promouvoir la mise en place d’assistants sexuels pour les personnes en situation de handicaps, véritable légalisation de la prostitution.

Face à ces dangereux partisans de la destruction de la cellule familiale traditionnelle, nous sommes fiers de compter dans notre mouvement d’imminentes personnalités comme Bruno Gollnisch, qui se bat depuis de nombreuses années pour la défense de la famille, véritable socle de notre civilisation.

Bruno Gollnisch, esprit libre s’est battu avec force et détermination contre la pensée unique et le dogme du politiquement correct qui sévissent actuellement dans notre société, mérite aujourd’hui notre reconnaissance.

Pour conclure, je souhaiterais citer ces paroles de Bruno Gollnisch, issues d’un entretien, intitulé, « Combat français, parcours européen » qui permet de conforter les liens qui se sont tissés avec les cadres, les militants, adhérents et sympathisants du Front National de l’Essonne et qui livrent un formidable message d’espoir pour nos compatriotes : « Ma conviction profonde c’est que le mur invisible du mensonge et de l’oppression dans lequel sont enfermés les nationaux est de la même fragilité que fut le mur de béton et les miradors en apparence infranchissables du système communiste soviétique oppresseur. Tout cela va s’effondrer d’un seul coup à condition que l’on y travaille avec courage et persévérance. Je ne doute pas un seul instant de la victoire, je ne doute pas non plus qu’après cette victoire, il sera encore nécessaire, comme à chaque génération, que des gens courageux se lèvent pour maintenir les valeurs auxquelles nous sommes attachés, et pour défendre l’identité et le patrimoine qui nous sont chers. D’autres l’ont fait avant nous, et c’est notre honneur que de mener aujourd’hui cette bataille dont l’importance va bien au-delà de nos destins particuliers, mais qui leur donne tout leur sens. »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :