Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En refusant de lever l’immunité parlementaire du milliardaire Serge Dassault alors que plusieurs enquêtes judiciaires sont ouvertes et le visent nommément, notamment dans une affaire de tentative d’homicide perpétrée dans la commune de Corbeil-Essonnes, le Sénat démontre toute sa complaisance à l’égard de pratiques totalement inacceptables.

La ville de Corbeil-Essonnes est depuis trop longtemps sous le feu des projecteurs judiciaires. La semaine dernière, le Maire de la ville, Jean-Pierre Bechter était mis en garde à vue, l’Hôtel de ville de Corbeil-Essonnes, les domiciles et les bureaux de Serge Dassault perquisitionnés. De forts soupçons pèsent sur la régularité des élections de 2008 et 2010, à ce titre une information judiciaire a été ouverte pour corruption, abus de biens sociaux et achat de votes présumé lors de ces élections.

Tandis que les sénateurs ont refusé de lever l’immunité de l’un des leurs, alors que la gravité des accusations est avérée, Marine Le Pen a vu son immunité parlementaire levée pour avoir dénoncé une situation inacceptable, consistant pour une minorité de fondamentalistes à défier la laïcité et les lois de la République.

Décrire la réalité est devenu plus condamnable dans ce pays que d’être impliqué dans un système mafieux qui gangrène la 2ème ville de l’Essonne.

Audrey Guibert,

Secrétaire Départementale du Front National de l'Essonne

Un système mafieux bientôt  démantelé à Corbeil-Essonnes ? Exigeons la fin de l'omerta

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :